DEMOCRATIE PARTICIPATIVE INSTITUTIONNELLE : MOTEUR SOCIAL ET ECONOMIQUE

 

1/Développer la démocratie participative

institutionnalisée.

 
La participation citoyenne pour être efficace et légitime, doit être trés encadrée.
 
Elle doit être un échantillon représentatif et objectif de la population concernée. 
 
Elle est une aide à la démocratie représentative , qui conserve son pouvoir décisionnaire.
 
2/ Un véritable statut pour le participant et de la clarté 
 
La convention climatique citoyenne est un succés, et on se dirige vers la généralisation de cette expérience, sur tous les grands sujets de société.
 
Ce procédé efficace peut être transposé au niveau local.
 
Le citoyen doit être une force de proposition, mais lui faire croire qu'il serait décisonnaire, ne rentre pas actuellement dans la constitution.
 
D'autre part, comme pour cette convention, le participant pour s'investir en toute indépendance , doit avoir un statut :  congés spéciaux pris en charge, défraiements...
 

Des conventions consultatives seraient mise en place  par thèmes, composées de panels de citoyens, élus et experts.

TOULOUSE a la chance d'avoir les plus grands experts au Monde, dans de nombreux domaines.

 

3/ Croissance partagée

Fédérer les talents toulousains , dans l'intérêt collectif.

Créer une dynamique de croissance partagée pour générer un cercle vertueux local, alliant le rayonnement international.
                                                                       
Encourager les échanges entre innovateurs de domaines différents afin de générer des convergences.
 
Développer l'entrepreneuriat cooperatif, et la mutualisation des compétences.
 
Etudier des modalités d'habitat participatif.  
 
Développer le financement participatif citoyen pour aider les jeunes entreprises.
                       
Valoriser chaque toulousain porteur d'un potentiel à partager.

Bien cordialement,

DIDIER HADDAD